JEAN PIERRE SCHNEIDER, le modèle noir

signature expo modele noir macte.png
  • Noir Icône Instagram

Jean Pierre Schneider

STÉPHANIE FERRAT, retenir les oiseaux

IMG_1966.jpeg
IMG_1964.jpeg

JEAN PIERRE SCHNEIDER, fête du solstice

CARTON_RATILLY_(glissé_jpeg.jpg
CARTON RATILLY jpeg.jpg
  • Noir Icône Instagram

Jean Pierre Schneider

BERTRAND HUGUES, herbier imaginaire

Bertrand Hugues invitation Gal Univer ma
  • Noir Icône Instagram

STÉPHANIE FERRAT, mesurer le vivant

stéphanie_ferrat_.jpg

PHILIPPE FONTAINE,

STÉPHANIE FERRAT,

HANS BOUMAN,

NORIKO FUSE, loin des images et du bruit

fuse_carton_invitation.jpg
fontaine_invitation_carton copie.jpg

NORIKO. FUSE

bouman_carton_invitation.jpg

HANS BOUMAN

ferrat_invitation_carton.jpg

STEPHANIE  FERRAT

fontaine_invitation_carton.jpg

PHILIPPE  FONTAINE

 

A la galerie UNIVER   4 artistes déploient les couleurs d’une intemporalité empruntée à leur chemin de vie, simplement à l’écoute de leurs pas dans un bruissement d’imperceptibles sensations de l’instant. Ils semblent avoir en commun le don de se laisser traverser par le temps qui passe et repasse sans jamais se répéter. Ils le cueillent, l’effleurent, à la recherche de cette sensation que « tout change pour que rien ne change ». 

 

A Philippe Fontaine les caprices changeants de la lumière d’un bout à l’autre du jour, à Stéphanie Ferrat la marche sur le fil ténu des chemins de crête et de pierres têtues, à Noriko Fuse les ikebanas de paysages retenus au bord de la disparition, à Hans Boumann les incandescences de braises portant la mémoire des arbres abattus.         

 

sp

FRANCOIS WEIL, entre les lignes du temps

carton invitation 17 01 2019 2-1.jpg
carton invitation 17 01 2019 2-2.jpg

« je me laisse mener par l’œuvre en train de naître, je lui fais confiance, je ne réfléchis pas. Les formes viennent, avenantes ou étranges, hostiles, inexplicables, muettes ou ensommeillées ;

elles naissent d’elles même ... »  Jean Arp

 

François Weil aurait pu écrire ces mots à propos de ses sculptures 

exposées jusqu’au 30 juin à la Fondation ARP. 

Peut-être est-ce pour cela qu’entre jardin, atelier et maison, les oeuvres, pour l’une accomplie et installée dans l’espace et pour l’autre de passage , toujours dans l’invention du lendemain, s’installe naturellement un dialogue ouvert  dans une sorte de familiarité visuelle et affective. 

Ce bel échange est accompagné d’un remarquable catalogue sur les quarante  années de travail de François Weil, édité par la Fondation à l’occasion de cette exposition.

à ne pas manquer, cette exposition est aussi une occasion d'une ballade dans ce quartier de Clamart plein de surprises architecturales et de découvertes inattendues. 

sp     

ROCHEGAUSSEN, danse avec moi

Unknown.jpeg
  • Noir Icône Instagram

Un accrochage fou pour cet artiste foisonnant qui envahit l’espace de la galerie du sol au plafond avec une énergie et un enthousiasme que rien ne semble pouvoir arrêter. 

Un bestiaire délirant, une imagination sans limite, la peur, la tendresse, la dérision et l’humour... accueille le visiteur et l’embarque dans ce qui pourrait bien être une vision stupéfiante et inattendue de la comédie humaine. 

Tous les coups de coeur sont permis !

sp  

FRANCIS LIMERAT, egéennes

Invitation_Egéennes (1).jpg
Rencontre Limerat glykos.jpg